Alice au Pays des Merveilles

alice_au_pays_des_merveillesth_100_Et hop, on enchaîne avec un film pour changer un peu qui a fait beaucoup parler de lui lors de sa sortie et même avant…

Résumé
Bande-Annonce
Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, le duo Tweddle, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Après avoir fait parler de lui un peu partout, j’ai enfin eu l’occasion de découvrir ce film. Et j’avoue ne pas avoir regretter le voyage dans le Pays des Merveilles. Je reconnais malgré tout, pendant mon visionnage avoir repensé au dessin-animé des studio Disney sortie il y a des années et j’ai été assez surprise de découvrir un pays assez différents de celui que je connaissais. Certes, on y retrouve la même ambiance de mystère et de magie, mais un atmosphère un peu sombre y règne. Ce qui dans le fond est assez compréhensible vu le régime de terreur que la Reine Rouge exerce. D’ailleurs en parlant de !reine, je n’ai pas du tout aimé le personnage de la Reine Blanche (même si à l’inverse j’aime bien l’actrice), oui elle est le gentil personnage de l’histoire sans pour autant en être l’héroïne mais ses attitudes et sa façon de parler ont gâche le personnage qui aurait pu être mieux (j’avoue que la chose qui m’a horripilé le plus chez elle était le fait qu’elle gardait sans cesse les bras levés en l’air comme une cruche…). En revanche, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Alice, quoique j’aurai aimé peut-être qu’on en sache un peu plus sur son premier séjour dans le Pays des Merveilles, ainsi que le Chapelier fou (Johnny Depp <3) totalement déjanté et le lièvre de Mars qui m’a fait beaucoup rire.
Côté histoire, je l’ai assez appréciée également, même si le scénario dans le fond était assez simple et rappelait d’autres histoires du même genre. Ceci dit, n’ayant lu que le premier livre de Lewis Caroll (mais je compte bien lire un jour De l’autre côté du miroir), je ne peux pas vraiment dire si cela s’est beaucoup inspiré de ces derniers ou pas. La seule chose que je puis dire de ce côté-là est que dans le fond les caractère des personnages, déjantés, sont assez bien respecté et je reconnais les avoir imaginés comme ça.

En bref : Un très bon film avec lequel j’ai passé un bon moment.

Site Officiel (Fr)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Films & DA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s