L’Esprit du Chaos (Le Lion de Macédoine, Tome 4) – David Gemmell

527753849782070421282FSEt on continue dans les lectures de vacances avec la fin d’un cycle de fantasy *fière d’avoir réussi de le lire au complet pendant les vacances*.

Résumé
Pour tirer Alexandre des griffes du Dieu Noir, Parménion a traversé les dimensions, combattu Gorgone et ses vores ailés, chevauché les centaures et défait un Empire. Il a défié l’Esprit du Chaos, cette entité immortelle qui se repaît de sang et de souffrance. Car Parménion, la Mort des Nations, s’est juré de protéger le jeune prince de Macédoine des périls qui le guettent. Il a voué son existence à l’accomplissement du destin grandiose d’Alexandre. Peut-être devra-t-il le payer de sa vie…

On retrouve dans ce volumes nos héros au point où nous les avions laissés précédemment : dans un monde parallèle à l’orée de la bataille finale contre Philippos, le Roi-démon, tout ça afin de permettre à nos héros de retrouver le monde et ainsi sauver Alexandre de l’Esprit du Chaos.
Personnellement, j’ai été assez surprise par ce volume car je pensais que passé cette bataille, l’histoire serait fini, et bien non : car l’Esprit du Chaos est toujours présent dans notre jeune héros qui grandira jusqu’à prendre la succession de son paternel. Mais peu à peu des évènements étranges se produisent autour de lui, qui nous plonge directement dans la prophétie de réincarnation de l’Esprit du Chaos qui ne demande qu’une chose : prendre définitivement le contrôle du corps d’Alexandre pour régner comme un dieu. On retrouve dans ce volume un personnage que l’on avait délaissé dans les autres : dame Aïda. On en apprend d’ailleurs un petit peu plus à son sujet quand à sa dévotion à son maître, j’ai d’ailleurs bien apprécié ses apparitions dans ce tome.
Concernant Alexandre, autant je l’avais apprécié quand il avait 4ans, autant une fois grandit je le trouvait assez antipathique. Je sais que il a le grand méchant de l’histoire en lui mais décidément je trouvait ça étrange. D’ailleurs, les amis qu’il s’est fait en grandissant le sont tout autant, y comprit le fils ainé de Parménion, que je n’ai apprécié que lors de sa dernière apparition.
Parlons de Parménion d’ailleurs, le temps passe et malgré tout notre héros atteint l’âge de 70 ans et il est presqu’autant en forme que lorsqu’il en avait 30 de moins, j’ai trouvé ça assez étrange au départ même si au final ça passe assez bien. Lors de son passage dans le monde parallèle, il se rapproche assez de Théna/Dérae ce que j’ai assez apprécié même si il ne savait pas encore qui elle était. Leurs retrouvailles réelles ne se dérouleront que quelques années plus tard : sur le lit de mort de la demoiselle. Scène que j’ai bien aimé malgré sa tristesse. D’ailleurs, en parlant de révélation, la seconde à laquelle on s’attendait durant presque toute la série (à savoir la paternité d’Alexandre) n’a jamais eu lieu, ce qui m’a un peu déçu car j’avais très envie de savoir comment cela se serais passé.
Au final, j’ai beaucoup aimé ce tome, même si ce n’est pas mon préféré de la série (qui reste dans conteste le 3) et si ce n’est pas un coup de coeur. J’ai prit énormément de plaisir à lire ce cycle, qui me donne envie de poursuivre mes lectures de cet auteur.

En bref :
Un final en beauté tout aussi captivant que ses prédécesseurs.

Tome 1 : L’Enfant Maudit
Tome 2 : La Mort des Nations
Tome 3 : Le Prince Noir
Tome 4 : L’Esprit du Chaos

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s