Asterix aux Jeux Olympiques

asterix_aux_jeux_olympiques_27f5341ccDécidément, je suis complètement à la bourre dans mes chroniques. On reprend avec une chronique film.

Résumé
Pour remporter les Jeux Olympiques et permettre au jeune Alafolix d’épouser la Princesse Irina, Astérix et Obélix devront affronter le machiavélique Brutus, fils de César, au cours d’une Olympiade.

Autant le dire tout de suite, j’ai été complètement déçue par ce film. Il s’agit du 3ème opus d’astérix porté sur écran (sans compter les dessins animés des années 90). Je me doutai bien que côté scénario, les auteurs allaient redoubler d’imagination pour faire durer ce film près de 2h, mais là je doit avouer que c’était trop éloigner de l’album d’origine. Certes, on y retrouve quelques scènes clés dont les courses dans la forêt avec le légionnaire sportif ou encore la scène de la langue coloré. Malheureusement, certains autres passages ont été complètement zappé : le village entier qui accompagne nos héros, certains personnages ont complètement disparus…
Côté trame principale de l’histoire, on se retrouve coincé dans un triangle amoureux (Alafolix-Irina-Brutus) moyennement crédible, qui sera le déclencheur de tout le reste. L’idée à la base était assez sympa, mais je pense que ce qui a gâché ce triangle, c’est le personnage de Brutus en lui-même.
D’ailleurs en parlant de Brutus, j’avoue que Poelvoorde est assez bon acteur en règle général (j’ai adoré Podium) mais là le personnage de Brutus a été complètement gâche. Le personnage perd tout la prestance qu’il devait avoir à cause de blagues au ras-des-pâquerettes qui ne font même pas rire. Et je ne m’étalerais pas sur les pseudo-poèmes qu’il sort à la princesse et les ridicules tentatives d’assassinat de son père. Pour rester encore un peu côté personnage, je trouve que le rôle d’Assurencetourix va comme un gant à Dubosc : vaniteux et tête à claques. Depardieu en Obélix, toujours égal à lui-même, mais qui reste quand même assez bien.
Cependant, je l’avoue quand même, il y a bien eu certains passages qui m’ont fait sourire, en premier lieu les scènes avec les juges de JO et l’épreuve de la course de char. En revanche, j’ai été déçue par d’autre et principalement la scène du banquet final où j’ai eu l’impression qu’on voulait nous montrer des personnages juste pour le fun (et accessoirement pour avoir plus d’acteurs connu à montrer je pense aussi), on était bien loin de l’esprit de la série dans cette scène.
Pour finir quand même sur une note positive, mention spéciale à Alain Delon dans le rôle de César qui est le personnage le plus réussit de tout le film.

En bref : Très déçue par ce film où l’on passe plus de temps à chercher les origines qu’autre chose.

1. Asterix et Obélix contre César
2. Asterix et Obélix : Mission Cléopâtre
3. Astérix aux Jeux Olympiques
4. Asterix chez les Bretons (Film en 3D. Production en 2011)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Films & DA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s