Archives de Catégorie: Butterfly SFFF

Fahrenheit 451 – Ray Bradbury

Et oui, encore un long délais sans post sur le blog, avec le boulot et le travail sur mes repèchs quand je suis de repos, je n’ai pas forcément le temps de mettre le blog à jour aussi souvent que je le souhaiterais. (Et pourtant, ce n’est pas les chroniques en retard qui manquent…) Bref, petit billet du jour avec une LC un peu particulière de Livraddict : celle du « T’es mal noté mon pauvre, on va arrangé ça » session Automne 2010.

Résumé
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.
Le pompier Montag se met pourtant à rêver d’un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l’imaginaire au profit d’un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Il y a vraiment des fois où je me demande si je ne suis pas un peu maso côté lecture. A plusieurs reprises j’ai voulu tenter l’expérience de la SF pour varier un peu mes horizons et, à chaque fois, j’en suis ressortie avec une impression assez négative. Mais après coup, je me dit que c’est comme pour la Fantasy : il y a des tas de SF et que peut-être je finirai par  trouver ça assez sympa. C’est en partie grâce au challenge de Lexounet sur Livraddict et par une certain envie de découvrir ce titre que j’ai voulu me plonger dans ce livre… Et au final, j’en ressort avec une assez bonne impression, qui je l’avoue, fait un peu remonter la SF dans mon estime.
Fahrenheit 451 est un roman d’anticipation, qui nous plonge dans un univers qui pourrait être le notre dans quelques années. Notre société ayant évoluée, elle se concentre plus sur les loisirs à temps pleins, même si pour cela des sacrifices sont nécessaire. Comme on le comprend aisément à la lecture du résumé : les livres en sont les premières victimes. Interdits, bannis, brûlés (tout comme leurs lectures), ces derniers détournerait l’homme de ce pourquoi il est fait : prendre du plaisir tout au long de son existence. Une société du tout, tout de suite en quelque sorte. C’est l’impression qui est ressortie à la lecture de certains passages, notamment lors de celui où ils nous est décrit ce que sont devenus leurs histoires (condensés à ‘extrême, pour ne durer que quelques minutes).
C’est au cœur de ce monde, que nous faisons la connaissance de Montag. Prénom Guy. Pompier de son état, dans la section de la Salamandre. Mais ne vous fiez pas nécessairement à ce nom : contrairement à nos amis aux camions rouges. Ceux-ci ne sont pas là pour éteindre quelconques incendies… D’ailleurs, pour eux, depuis toujours il est inconcevable que leur travail se résume à ça. Bien au contraire, le métier à eux se résume en une seule expression : mettre le feu. J’avoue avoir beaucoup aimé cette idée assez originale. Notre héros, donc, va faire la connaissance d’une joyeuse demoiselle, Clarisse, complètement à l’inverse de la société : pleine de joie de vivre, de rêves, de pensées… Cette rencontre va profondément bouleversée notre héros qui a son tour voudra découvrir l’univers des livres, même si pour cela il n’hésitera pas une seule seconde à défier l’ordre établi. Un retour à d’anciennes valeurs que l’on croyait perdues dans ce monde, où tout est automatique et sans vie.

En bref : Un roman captivant, qui laisse à penser sur ce à quoi nous pourrions arriver un jour.

Lecture Commune avec : // Liste et liens à venir

Site de l’Auteur (Eng)

2 Commentaires

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Damnés (Damnés, Tome 1) – Lauren Kate

On continue la semaine avec un roman jeunesse qui me faisait de l’œil depuis un bon moment, et que je ne regrette pas du tout d’avoir découvert. (Au passage, j’en profite pour signaler que je suis toujours en train de transférer les données de mon ancien blog ici. De plus, je modifie un peu la façon dont les articles sont présentés avec une idée que j’avais en tête depuis un moment). Bref…

Résumé
Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras suveillent les moindre faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

Oui, je sais encore une série jeunesse dans la lignée de Twilight (j’avoue que avec un tel résumé, on y pense forcément). Mais j’avoue que j’ai préféré cette histoire là à celle de Bella et Edward.
Tout commence par l’arrivée de Lucinda Price, alias Luce, dans le lycée de Sword & Cross pour jeune délinquants, sorte de maison de correction en quelque sorte. En même temps qu’elle nous découvrons son nouvel environnement avec ses règles étranges et ses pensionnaires, on ne peut plus bizarre. Nous faisons ainsi la connaissance de notre jeune héroïne, envoyée ici suite à un incendie étrange qui a couté la vie à son dernier petit copain. Heureusement elle pourra compter sur Arriane et Penn, avec qui elle se liera d’amitié, même si à l’origine, on ne sais pas grand chose sur elles.
Le jour de son arrivée, Daniel entre également dans ce lycée ou plutôt revient. Et là, c’est le coup de foudre pour la damoiselle qui a l’étrange sensation de déjà connaître le jeune homme. Elle n’hésitera pas à faire des recherches sur lui afin d’en savoir un peu plus et qui sait, qu’il soit un peu plus qu’un simple camarade de classe. Mais c’est sans compter Cam, un autre jeune homme qui n’est pas si indifférent que cela au charme de la jeune fille.
Un triangle amoureux dans un école assez spéciale, une histoire que j’ai trouvé très originale et pleine de rebondissement, tant sur l’évolution de ce triangle que sur l’intrigue elle-même. Le mystère autour de chacun des personnages est épais mais tend peu à peu à se lever. A mesure que l’on avance dans la lecture, on lève le voile nous même sur certains éléments et on a hâte que l’héroïne en fasse autant, tant cela nous saute aux yeux.
L’écriture est assez simple, pas très étonnant avec un roman destiné à un public jeune, on se retrouve happé par cet univers sombre dans l’ensemble. L’histoire se lit assez rapidement, se concentrant beaucoup plus sur les dialogues que sur les descriptions ou l’action en elle-même (sauf dans les derniers chapitres).
J’ai également beaucoup aimé l’introduction des anges dans cette histoire, même si pour le moment certaines choses ne nous sont pas clairement dite, on espère qu’une chose : qu’elle le seront dans les volumes suivants.
Côté personnage, l’histoire en est assez riche, bien que l’on regrette que les passés de certains ne nous soient pas divulgués, peut être ce sera pour plus tard. Malgré tout, un petit point négatif avec Luce, certes elle est l’héroïne de l’histoire et est assez sympathique et pourrait ressembler à n’importe qui, je trouve qu’elle a quand même un peu tendance à se laisser porter et à subir les 3/4 des évènements qui lui arrive. Un peu dommage.
Au final, je n’ai qu’une hâte : me plonger dans le volume suivant.

En bref : Une histoire captivante, pleine de mystère et des personnages riche.

Site de l’Auteur (Eng)


1. Damnés
2. Vertige (A paraître : Juin 2011)
3. Passion (A paraître : Janvier 2012)
4. Tourment (A paraître : Septembre 2012)

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Couv' DFPAAujourd’hui, on inaugure le nouveau blog après déménagement, avec le premier post qui ne provient pas de l’ancien. Comme dit hier, on ouvre le bal avec une LC que j’avais initiée sur Livraddict (au passage je remercie chaleureusement tout les participants).

Résumé
Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian (Note > En vrai elle est pas psy mais instit’), d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit employé dans une boulangerie. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour les facultés supérieures d’Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d’un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l’état de bête.

A l’origine, on m’avais défier de lire ce livre dans le cadre du challenge « ces livres que l’on ne s’imaginerait pas lire », option SF. Au final, j’en ressort avec un avis plutôt partagé. Et malheureusement, ce n’est pas un réconciliation avec le genre.
En elle-même j’ai trouver l’histoire assez originale et sympa. Le fait que tout nous est raconté par Charlie via ses Compte Rendu était assez original. Malheureusement, j’ai été déçue par le fait qu’on ne s’attarde pas des masses sur la croissance de l’intelligence de Charlie et je reconnais qu’une fois que ce dernier avait son QI très élevé, le personnage m’a beaucoup moins intéresser. Tout comme les personnages secondaire le ressentait, il m’a semblé antipathique et égocentrique. Je me doute bien que l’auteur a voulu qui l’en soit ainsi, mais c’est quelque chose qui m’a vraiment génée dans ma lecture : tout le temps où Charlie était intelligent, je peinait vraiment à avancer dans l’histoire. En revanche, dès que cette dernière s’est mise à décroitre, j’ai retrouver tout mon intérêt pour le livre.
En revanche, j’ai beaucoup aimé l’amitié qui s’est créer entre notre héros et la petite souris : tout les deux dans la même galère et qui sera au final le déclencheur de tout le déclin des facultés de Charlie puisque Algernon sera la première a perdre les siennes.
Concernant les autres personnages, ils ne semblent que passer en coup de vent même si leur présence est belle et bien réelle. On ne les connait pas réellement, nous faisons leur rencontre par le biais des souvenirs de Charlie ou encore son vécu, tout y est subjectif : si Charlie apprécie cette personne, alors nous aussi (parce que nous le la connaissons que comme cela) et inversement.
Par moment, ce livre m’a rappelé un peu Precious de Sapphire que j’avais lu il y a quelques mois et que j’avais adoré, notamment par l’écriture de Charlie dans les périodes où il était arriéré (lorsqu’il écrivait quasiment tout en phonétique).
J’ai découvert que ce livre avait été adapté en film, sous le même titre. Si j’ai l’occasion, je pense que je me pencherais dessus.

En bref : Avis plutôt mitigé, une histoire assez sympathique mais un personnage qui ne l’est plus à mesure que l’on avance.

Lecture Commune avec : Flo_bossFurby71LexounetLisalorMélusineMina 88NathalieOpales – Paikanne – PetitepomPtitetrolleScor13Setsuka – Shanaa – Wilhelmina (Liens à venir)

Récompenses :
– 1960 : Prix Hugo dans la catégorie Meilleure Nouvelle
– 1966 : Prix Nebula dans la catégorie Meilleur Roman

Défi Ces livres qu’on ne s’imaginerais pas lire : 2/2
[Challenge Completed]

9 Commentaires

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Voyage extraordinaire au Royaume des Sept Tours (Voyage Extraordinaire, Tome 1) – Arthur Ténor

978226617419057259063Aujourd’hui, on enchaîne avec la chronique d’un roman qui trainait dans ma PAL depuis bien longtemps (et que je suis pas mécontente d’avoir enfin achevé car j’avais du mal à avancer).

Résumé

Partir dans des mondes parallèles fantastiques ? C’est devenu possible ! Certains infinimondes de l’imaginaire deviennent de nouvelles destinations touristiques ! C’est au royaume des Sept Tours que Thédric Tibert, étudiant en mal d’aventures, a choisi de vivre un raid Émotions Fortes. Mais il n’était pas du tout prévu que le royaume des Sept Tours entrerait en guerre contre les forces de l’Immonde, empêchant tout retour des touristes sur Terre…

A l’origine, l’envie de lire ce livre m’était venue en lisant le résumé que j’avais trouvé très tentant. Au final, je ressort de ce livre avec un avis un peu partagé.
Dans l’ensemble, j’ai trouvé le concept de l’histoire assez sympathique, surtout l’idée des voyages dans des mondes parallèles via une agence de voyage comme on pourrait en trouver chez nous. Ainsi, on peut être amené à voyager dans différents mondes  (ce qui dans le fond sera le cas, puisque d’après ce que j’ai comprit chaque tome de la série nous transportera dans un autre monde).
En revanche, là où j’ai eu un pu plus de mal à me plonger dans le livre, c’est lorsque notre héros, Thédric, arrive dans le Royaume des Sept Tours. Il nous fait découvrir ses premières expériences dans ce monde avec ses inquiétudes, ses étonnements, ce qui en soi est assez sympa. Mais les choses se déroule d’une façon assez lente. Surtout pour ce qui est de la mise en place de cette fameuse guerre qui retardera le retour de tout les Terriens chez eux. Pour ma part, je n’ai réellement été prise dans l’histoire que vers la moitié, lorsque l’imaginoport a eu ses porte closes. Notre héros n’aura donc pas d’autre choix que lui aussi prendre part à ses évènements.
Comme on se doute bien, Thédric n’est pas un personnage comme les autres malgré ce que l’auteur tend à nous faire croire. A mesure que l’on avance dans l’histoire, on se doute très bien que Thédric n’est pas étranger à toute cette histoire (même si il n’en est pas réellement conscient) à la fois déclencheur et solution à tout ça. J’ai trouvé ça un peu lourd pour les épaules de notre simple étudiant parisien venu passé des vacances qui sortent de l’ordinaire ici.
Côté personnage, on fait surtout la connaissance du peuple des Litiths aux quels notre jeune héros sera lié pour la bonne et simple raison que son guide touristique en était un. Un peu bateau comme raison… Bien entendu, l’amour sera aussi au rendez-vous pour Thédric en la personne de Lizlide, l’elfe (qui je doit l’avouer est le seul personnage que j’ai trouvé à peu près crédible dans l’histoire). Viennent enfin les dirigeants de ce royaume qui au final ne font office que de figuration dans l’histoire et n’ont été réellement développé que vers la fin. Enfin, pour ce qui est du méchant de l’histoire, j’ai trouvé ça un peu tordu dans le fond : un coup c’est qu’une illusion, un coup c’est un traître (j’avoue que là on a vraiment eu la sensation d’avoir un méchant en face de nous… seul bémol, ça ne dure que 50 petites pages).
Pour conclure quand même sur quelque chose de positif, j’ai complètement adhéré au style de l’auteur, simple, léger, fluide, nous faisant plus ou moins plonger dans ce monde parallèle.
Lirai-je la suite ? Ça, honnêtement je ne le sais pas du tout. Mais dans tout les cas, ce ne sera pas dans l’immédiat.

En bref : Un concept assez sympa dans l’histoire, mais qui nous donne quand même quelque chose d’un peu tordu.

Blog de l’Auteur (Fr)
Blog Officiel de la Saga (Fr)

Tome 1 : Voyage Extraordinaire au Royaume des Sept Tours
Tome 2 : Voyage Extraordinaire sur le Continent des Epopées
Tome 3 : Voyage Extraordinaire dans l’empire des Mondes
Tome 4 : Voyage Extraordinaire sur les terres du Comte Dracula

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Vérité Cachée (Vérité, Tome 2) – Dawn Cook

97828112036034e5dd44aEt hop, aujourd’hui on enchaîne avec un roman de fantasy (dont j’avais chroniqué le premier volet il y a un petit moment).

// Risque de Spoiler

Résumé
Alissa ne croyait pas à la magie avant d’hériter des pouvoirs de son père et de découvrir l’existence de la Forteresse.
Mais cette dernière est désormais aux mains de Bailic, le Gardien renégat. Il s’est emparé de Vérité Première, un livre puissant qu’il souhaite utiliser à des fins maléfiques. Alors que le recueil refuse toujours d’être ouvert par Bailic, il ne cesse d’appeler Alissa, qui doit lutter de toutes ses forces pour lui résister.
Si la jeune femme cède à la puissance et au savoir contenus dans Vérité Première, elle changera radicalement… et perdra peut-être l’homme qu’elle aime.

§J’avais beaucoup aimé le premier volet de cette série malgré ses quelques petits défaut, aussi me suis-je donc lancée dans sa suite sans aucune hésitation. J’ai complètement adoré ce second tome, qui débute par le train train quotidien de nos jeunes héros seulement 3 petites semaines avant la fin du précédent. Bailic est persuadé que le jeune homme, Strell, est le Gardien latent. D’ailleurs nos héros jouent assez bien la comédie, mais elle ne durera pas éternellement. C’est d’ailleurs l’un des plus grand rebondissement du volume lorsque Bailic apprend qu’il a été roulé, ce qui enclenchera par la même occasion la fin du roman, avec l’ouverture de Vérité Première ainsi que la découverte de son contenu.
En parlant du livre au passage, des querelles limites enfantines ponctuent le début du livre entre Alissa et Inutile (Talo-Toecan). « C’est MON livre », « non le MIEN » etc… J’avoue que au bout d’un moment ça a commencé à me taper sur le système. Heureusement que plus on avance dans l’histoire moins ces querelles se répètent.
J’ai également beaucoup aimé l’apprentissage d’Alissa auprès de son Maître. On découvre la magie en même temps qu’elle, ce qui nous permet également de mieux la cerner. Alissa, étant l’héroïne de l’histoire, on grandit avec elle, on découvre tout avec elle et on perçoit son ressenti sur les évènements. Ce que j’ai beaucoup apprécier, surtout après sa transformation en raku.
Un nouveau personnage fera également son apparition dans ce tome : Lodesh, le légat de la cité en ruine d’Ese’Naower, semblable à un boute-en-train au départ, il sera l’un des élèment clé de ce livre puisqu’il apportera bien des réponses à ce qu’il s’y déroule.
On assiste également à l’évolution des sentiments de nos deux jeunes gens qui ne cessent de se tourner autour. Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis dit qu’il serait temps que les choses évoluent un peu plus vite… Ce qui ne se produira que dans les dernières pages du livre. J’espère malgré tout que les choses évolueront un peu plus dans le troisième volume.
Au vue de la fin de ce tome, je me pose quand même des questions quand à la suite. La série aurait très bien pu se terminer ici (même si oui je l’avoue il y a certaines choses non résolues, mais qui étrangement ne me dérangent pas du tout).

En bref : Une suite captivante où les personnages évoluent et qui se déroule de façon plus intense que le premier volume.

Site de l’Auteur (Eng)

Tome 1 : Vérité Première
Tome 2 : Vérité Cachée
Tome 3 : Vérité Oubliée
Tome 4 : Vérité Perdue

Challenge Milady, Option Fantasy : 2/4

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly SFFF

Coeur d’Encre (Coeur d’Encre, Tome 1) – Cornelia Funke

25288010_5560567Aujourd’hui, on se replonge dans l’univers des romans avec le premier tome d’une trilogie jeunesse (et dont j’avais parlé du film qui en a été tiré, il y a un bon moment maintenant).

Résumé
Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d’histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à leur porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours…

Ayant déjà vu et adoré le film, j’avais très envie de découvrir le roman originel, ce qui est désormais chose faite et sans aucun regrets.
Tout commence lorsqu’un étrange personnage rend visite à Meggie et son père, pour une affaire que la jeune fille n’était pas censée entendre. Mais peu à peu leur vie va basculer et les secrets autour de la disparition de la mère de la petite demoiselle vont refaire surface. J’ai beaucoup aimé l’idée des personnages qui sortent des livres pour devenirs réels, sans compter qu’ils s’adaptent parfaitement à la vie dans notre monde. On voit d’ailleurs cette adaptation à travers le personnage de Farid, arraché aux 1001 nuits et qui finalement n’a plus envie d’y retourner. Mais, tout le monde ne s’adapte pas si facilement à cet univers, comme Doigts de Poussière qui lui ne demande qu’une seule chose : retourner dans son monde de fées et de kobolds.
Meggie et son père, aidés par Elinor une tante complètement dingue de livres ainsi que par Farid et tantôt Doigts de Poussière, se retrouveront bien vite confronté à un ennemi de taille : Capricorne associé de ses fidèles Basta, Mortola, Nez Aplati et bien d’autre. Les personnages quelqu’ils soient n’auront qu’un seul objectif : récupérer Coeur d’Encre pour en tirer un personnage qu’ils veulent revoir.
Même si j’ai beaucoup aimé le livre, on sent bien qu’il s’agit d’un roman jeunesse : une écriture simple et fluide ponctuée par des illustrations en fin de chapitres (plus ou moins courts), ainsi que des personnages aux traits plus ou moins stéréotypés (si je me souvient bien la descriptions de Capricorne parlait de lui comme l’un des plus méchant des méchants…). Mais le plaisir de la lecture n’est pas du tout gâcher, loin de là, puisque les 650 et quelques pages défilent à vitesse grand V tant l’on est captivé par l’histoire.

En bref : Un premier tome passionnant que l’on a du mal à lâcher.

Site de l’Auteur (Eng)

Tome 1 : Cœur d’Encre
Tome 2 : Sang d’Encre
Tome 3 : Mort d’Encre

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

La Guerre de la Sor’cière (Les Bannis et les Proscrits, Tome 3) – James Clemens

978281120208852775384Aujourd’hui, on replonge dans une série de fantasy dont je n’avais pas parler depuis longtemps mais que j’ai eu plaisir à reprendre. Le tout dans le cadre d’une LC sur Livraddict.

Résumé
La magie sanglante est un pouvoir ravageur. La jeune Elena le tient entre ses mains… et bien plus encore.
Car tout dépend du Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles auparavant. s les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val’loa, la cité légendaire sur laquelle règne Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir.
Pour s’en emparer, Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er’ril, le seul homme capable de déverrouiller les protections magiques, ou encore de son dragon Ragnar’k…

// Attention risque de Spoilers
J’ai beaucoup aimé le fait de replonger dans cette série après des mois laissé de côté (pourtant ce n’étais pas faute d’avoir ce volume, il trainait dans ma PAL depuis longtemps). J’ai prit beaucoup de plaisir à me replonger dans l’univers de Clemens et de retrouver des personnages que j’appréciai beaucoup.
On retrouve donc la bande d’Elena en route vers la cité de Val’loa pour aller libérer le Journal Sanglant que convoite également le Seigneur Noir à travers Shorkan, le frère d’Er’ril. La majeure partie de ce tome, nous fait découvrir les préparatifs de l’imminente bataille finale qui clôturera ce tome. Beaucoup de surprises sont au rendez-vous dans ce volet : croissance spontanée d’Elena, Mer’ai et Sanguinaires sont en réalités frères, Er’ril retrouve son second bras… Bref, de surprises en surprises, l’histoire devient de plus en plus captivante. Mais bien entendu, comme dans les précédents volets, nous faisons connaissance avec de nouveaux personnages qui croiseront la route de nos héros et participeront au combat final, notamment Pinor et Sheeshon (d’ailleurs j’ai beaucoup aimé cette dernière malgré son côté simplette).
Les relations entre certains personnages évoluent, mais au final sans de trop grandes surprises puisque l’on s’attendait à ce que les relations de Sy-wen/Kast (duo que j’adore toujours autant) et Elena/Er’ril évoluent dans ce sens. (Quoique, pour le dernier couple, si Elena n’avait pas grandit de 4 ans d’un coup, je me demande  serait quand même arrivé). Mais on notera quand même qu’une fois tout les personnages réunis, ils seront à nouveau voués à se séparer pour chacun accomplir des destins différents, je pense particulièrement à tout les métamorphes de l’histoire qui prendront une autre route et que l’on ne croisera qu’une seule fois à la fin du roman, tous deviendront témoin de l’apparition d’une de leurs anciennes camarades (que j’aimais beaucoup).
Elena se découvre un nouveau pouvoir : le feu spectral, assez sympathique ma foi, et qui l’aidera dans de nombreuses situations. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce qu’elle en fait avec les Skal’tum, ainsi que la façon dont elle fait appel à lui.
Malgré tout, comparé à son prédécesseur (qui reste encore mon préféré…), on a beaucoup moins de passages assez glauque, ce qui ne gâche en rien le plaisir de la lecture, bien que certaines scènes auraient pu en être l’auteur préfère ne pas trop s’attarder sur les détails cette fois-ci.
J’ai hâte de me plonger dans le volume suivant…

En bref : Un tome bourrés de surprises et de révélations qui rendent l’histoire de plus en plus captivante.

Lecture Commune avec : BelledenuitDeliregirl1FildedianeFrankieGalleaneHecleaIluzeKarline05 – Katzenlyly – KristusLisalorMallouMelcouettesMycoton32PenelopePhookaVozrozhdenyie

Site de l’Auteur (Eng)

Tome 1 : Le Feu de la Sor’cière
Tome 2 : Les Foudres de la Sor’cière
Tome 3 : La Guerre de la Sor’cière
Tome 4 : Le Portail de la Sor’cière
Tome 5 : L’Étoile de la Sor’cière

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF