Damnés (Damnés, Tome 1) – Lauren Kate

On continue la semaine avec un roman jeunesse qui me faisait de l’œil depuis un bon moment, et que je ne regrette pas du tout d’avoir découvert. (Au passage, j’en profite pour signaler que je suis toujours en train de transférer les données de mon ancien blog ici. De plus, je modifie un peu la façon dont les articles sont présentés avec une idée que j’avais en tête depuis un moment). Bref…

Résumé
Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras suveillent les moindre faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

Oui, je sais encore une série jeunesse dans la lignée de Twilight (j’avoue que avec un tel résumé, on y pense forcément). Mais j’avoue que j’ai préféré cette histoire là à celle de Bella et Edward.
Tout commence par l’arrivée de Lucinda Price, alias Luce, dans le lycée de Sword & Cross pour jeune délinquants, sorte de maison de correction en quelque sorte. En même temps qu’elle nous découvrons son nouvel environnement avec ses règles étranges et ses pensionnaires, on ne peut plus bizarre. Nous faisons ainsi la connaissance de notre jeune héroïne, envoyée ici suite à un incendie étrange qui a couté la vie à son dernier petit copain. Heureusement elle pourra compter sur Arriane et Penn, avec qui elle se liera d’amitié, même si à l’origine, on ne sais pas grand chose sur elles.
Le jour de son arrivée, Daniel entre également dans ce lycée ou plutôt revient. Et là, c’est le coup de foudre pour la damoiselle qui a l’étrange sensation de déjà connaître le jeune homme. Elle n’hésitera pas à faire des recherches sur lui afin d’en savoir un peu plus et qui sait, qu’il soit un peu plus qu’un simple camarade de classe. Mais c’est sans compter Cam, un autre jeune homme qui n’est pas si indifférent que cela au charme de la jeune fille.
Un triangle amoureux dans un école assez spéciale, une histoire que j’ai trouvé très originale et pleine de rebondissement, tant sur l’évolution de ce triangle que sur l’intrigue elle-même. Le mystère autour de chacun des personnages est épais mais tend peu à peu à se lever. A mesure que l’on avance dans la lecture, on lève le voile nous même sur certains éléments et on a hâte que l’héroïne en fasse autant, tant cela nous saute aux yeux.
L’écriture est assez simple, pas très étonnant avec un roman destiné à un public jeune, on se retrouve happé par cet univers sombre dans l’ensemble. L’histoire se lit assez rapidement, se concentrant beaucoup plus sur les dialogues que sur les descriptions ou l’action en elle-même (sauf dans les derniers chapitres).
J’ai également beaucoup aimé l’introduction des anges dans cette histoire, même si pour le moment certaines choses ne nous sont pas clairement dite, on espère qu’une chose : qu’elle le seront dans les volumes suivants.
Côté personnage, l’histoire en est assez riche, bien que l’on regrette que les passés de certains ne nous soient pas divulgués, peut être ce sera pour plus tard. Malgré tout, un petit point négatif avec Luce, certes elle est l’héroïne de l’histoire et est assez sympathique et pourrait ressembler à n’importe qui, je trouve qu’elle a quand même un peu tendance à se laisser porter et à subir les 3/4 des évènements qui lui arrive. Un peu dommage.
Au final, je n’ai qu’une hâte : me plonger dans le volume suivant.

En bref : Une histoire captivante, pleine de mystère et des personnages riche.

Site de l’Auteur (Eng)


1. Damnés
2. Vertige (A paraître : Juin 2011)
3. Passion (A paraître : Janvier 2012)
4. Tourment (A paraître : Septembre 2012)

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes

Couv' DFPAAujourd’hui, on inaugure le nouveau blog après déménagement, avec le premier post qui ne provient pas de l’ancien. Comme dit hier, on ouvre le bal avec une LC que j’avais initiée sur Livraddict (au passage je remercie chaleureusement tout les participants).

Résumé
Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian (Note > En vrai elle est pas psy mais instit’), d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit employé dans une boulangerie. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour les facultés supérieures d’Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d’un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l’état de bête.

A l’origine, on m’avais défier de lire ce livre dans le cadre du challenge « ces livres que l’on ne s’imaginerait pas lire », option SF. Au final, j’en ressort avec un avis plutôt partagé. Et malheureusement, ce n’est pas un réconciliation avec le genre.
En elle-même j’ai trouver l’histoire assez originale et sympa. Le fait que tout nous est raconté par Charlie via ses Compte Rendu était assez original. Malheureusement, j’ai été déçue par le fait qu’on ne s’attarde pas des masses sur la croissance de l’intelligence de Charlie et je reconnais qu’une fois que ce dernier avait son QI très élevé, le personnage m’a beaucoup moins intéresser. Tout comme les personnages secondaire le ressentait, il m’a semblé antipathique et égocentrique. Je me doute bien que l’auteur a voulu qui l’en soit ainsi, mais c’est quelque chose qui m’a vraiment génée dans ma lecture : tout le temps où Charlie était intelligent, je peinait vraiment à avancer dans l’histoire. En revanche, dès que cette dernière s’est mise à décroitre, j’ai retrouver tout mon intérêt pour le livre.
En revanche, j’ai beaucoup aimé l’amitié qui s’est créer entre notre héros et la petite souris : tout les deux dans la même galère et qui sera au final le déclencheur de tout le déclin des facultés de Charlie puisque Algernon sera la première a perdre les siennes.
Concernant les autres personnages, ils ne semblent que passer en coup de vent même si leur présence est belle et bien réelle. On ne les connait pas réellement, nous faisons leur rencontre par le biais des souvenirs de Charlie ou encore son vécu, tout y est subjectif : si Charlie apprécie cette personne, alors nous aussi (parce que nous le la connaissons que comme cela) et inversement.
Par moment, ce livre m’a rappelé un peu Precious de Sapphire que j’avais lu il y a quelques mois et que j’avais adoré, notamment par l’écriture de Charlie dans les périodes où il était arriéré (lorsqu’il écrivait quasiment tout en phonétique).
J’ai découvert que ce livre avait été adapté en film, sous le même titre. Si j’ai l’occasion, je pense que je me pencherais dessus.

En bref : Avis plutôt mitigé, une histoire assez sympathique mais un personnage qui ne l’est plus à mesure que l’on avance.

Lecture Commune avec : Flo_bossFurby71LexounetLisalorMélusineMina 88NathalieOpales – Paikanne – PetitepomPtitetrolleScor13Setsuka – Shanaa – Wilhelmina (Liens à venir)

Récompenses :
– 1960 : Prix Hugo dans la catégorie Meilleure Nouvelle
– 1966 : Prix Nebula dans la catégorie Meilleur Roman

Défi Ces livres qu’on ne s’imaginerais pas lire : 2/2
[Challenge Completed]

9 Commentaires

Classé dans Butterfly Romans & Nouvelles, Butterfly SFFF

Light Butterfly – Nouvelle Adresse


Après plusieurs semaines voires mois d’hésitations, je me décide enfin à changer d’hébergeur pour mon blog, passant ainsi de Canalblog à WordPress. Les raisons de ce changement sont principalement les limites de Canalblog ainsi que les pubs omniprésentes qui à force me tapaient sur le système.
Le plus long pour moi sera de rapatrié tout le contenu de l’ancien blog ici auquel je m’atèle peu à peu. (J’ai déjà réussit à transféré environ 1/4 des messages, sachant que certains resteront sur l’ancien comme la gallerie des anciennes versions).
Sur ce nouvel hébergeur, j’ai choisit de garder le même nom car mine de rien depuis plus de 3 ans qu’il existe je me suis attachée à ce nom. Et je me suis enfin décidée à créer les répertoires de toutes les chroniques faites depuis la création du blog (qui est mis à jour à mesure que j’avance dans le transfert, plus de 200 messages, ça en fait du boulot). J’ai également choisit pour le moment de conserver la bannière de la dernière version sur Canalblog, car j’aime beaucoup cette image. Je garde également, la numérotation des versions telles qu’elle.

En résumé, tout ça pour dire que : le blog de chez Canalblog ne sera plus mit à jour. J’ignore encore si je le supprimerais un de ces jours, pour l’instant je n’ai pas d’idées sur la question. (En revanche, un lien pour rejoindre ici sera disponible d’ici peu sur l’ancien).
Toutes les nouvelles chroniques seront désormais postés ici, et l’ouverture des hostilité se fera demain avec une LC.

Au passage, pour ceux qui m’avaient linker chez eux : N’oubliez pas de changer l’adresse !

Enjoy !

Poster un commentaire

Classé dans 36 15 My Life | Actu Blog

Harry Potter et l’Ordre du Phoenix (Film 5)

harry_potter_et_l_ordre_du_phenix_harry_potter_and_the_order_of_the_phoenix_2007_07_11_51_gEt on débute la semaine avec une chronique film, qui est en réalité un revisionnage. Comme je souhaite peu à peu chroniquer sur le blog, tout les films/livres de la série Harry Potter, je n’ai pu que profiter de la diffusion du 5ème volet hier soir afin de le chroniquer.

// Risque de Spoiler

Résumé
Alors qu’il entame sa cinquième année d’étude à Poudlard, Harry Potter découvre qu’une bonne partie de la communauté des sorciers feint d’ignorer sa récente confrontation avec Lord Voldemort, et préfèrent nier cette aveuglante évidence : le Seigneur des Ténèbres est bel et bien vivant.
Craignant que le puissant Albus Dumbledore ne mente à propos du retour de Voldemort dans le but de saper son autorité et de lui ravir son poste, le Ministre de la Magie Cornélius Fudge nomme un nouveau Professeur de Défense contre les Forces du Mal : Dolores Ombrage, qu’il charge de surveiller le vieux doyen et ses étudiants.

Le cinquième opus de la série, aussi bien en livre qu’en film, marque un tournant dans cette dernière. Voldemort est deretour pour de bon et l’univers de notre petit sorcier s’assombrit de plus en plus. Mais le cadre principal de cette histoire reste toujours Poudlard, la fameuse école de sorcellerie, mais pas seulement puisque le combat final aura pour terrain le ministère de la magie rien que ça (que nous auront découvert dès le début de l’histoire avec le procès de notre héros à lunettes). J’avoue avoir beaucoup aimé la vision de ce dernier qui était proche de celle à laquelle je m’étais attendue en lisant les livres : les ascenseurs qui partent dans toutes les directions, les notes de services etc…
L’histoire commence par une attaque des détraqueurs (qui sont à des kilomètres de ce à quoi je m’attendais et ce depuis le film n°3), seule solution pour notre héros : utiliser sa magie afin de se sauver lui et Dudley. Comme tout le monde le sait, la pratique de la magie est interdite devant les moldus, Harry est donc renvoyé de l’école de sorcellerie et doit passer en jugement. Ce sera l’occasion d’introduire Ombrage, personnage clé de cette histoire, qui plus tard se révèlera être l’un des nouveaux professeur de Poudlard, que peu à peu elle reformatage à sa sauce.
Comme toujours dans les films, nous avons droit à de magnifiques décor, un excellent jeu d’acteur. Et il faut l’avouer, des personnages toujours plus proche de ceux à quoi on s’attendait, qu’ils soient sorciers (Bellatrix, Ombrage…) ou pas (Graup)
Malheureusement, et oui il y a un petit bémol, c’est comme bien souvent les coupures dues à la durée de l’épisode. Pour quelqu’un qui n’a pas lu les livres ou qui même n’a vu aucun film. On peut se retrouver un peu perdu dans cette histoire et avoir du mal à saisir certains points.

En bref : La série prend un tournant plus sombre et le film le laisse bien ressentir, malgré les quelques petits manque que les fan peuvent y trouver.

Site de l’Auteur (Fr)

1. Harry Potter à  l’école des Sorciers [Roman] [Film]
2. Harry Potter et la Chambre des Secrets [Roman] [Film]
3. Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban [Roman] [Film]
4. Harry Potter et la Coupe de Feu [Roman] [Film]
5. Harry Potter et l’Ordre du Phœnix [Roman] [Film]
6. Harry Potter et le Prince de Sang Mêle [Roman] [Film]
7. Harry Potter et les Reliques de la Morts [Roman] [Film 1] [Film 2]
Livres Parallèles :
¤ Le Quidditch à travers les âges
¤ Les Animaux Fantastiques
¤ Les Contes de Beedle le Barde

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Films & DA

James et la Grosse Pêche

James_et_la_grosse_peche52775375Et on achève la semaine avec un retour dans l’univers déjanté de Roald Dahl.

Résumé
Le petit James mène une existence bien malheureuse auprès de ses deux tantes abominablement méchantes, tante Eponge et tante Piquette, qui le tourmentent sans cesse. Un jour, un vieil homme confie à James un sac remplit de bizarres petites choses vertes. James le fait tomber par mégarde au pied du vieux pêcher et voilà qu’une pêche géante se met à pousser ! Cette pêche va bouleverser la vie de James…

Quel plaisir de retrouver l’univers complètement déjanté de Roald Dahl. Une fois encore, il nous fait découvrir l’histoire d’un petit garçon tristement ordinaire à qui il va arriver une aventure extravagante à bord d’une pêche géante et de ses habitants insectes. J’ai prit beaucoup de plaisir à suivre les aventures de James et ses amis, tous aussi originaux les uns que les uns, avec chacun leurs petits caractères bien propre.
J’ai tout particulièrement aimé le passage chez les nuageois par nos amis, qui nous faisait découvrir l’origine des variations météo de notre monde. J’ai trouvé ça très sympathique et adorable.
Comme toujours l’humour est omniprésent tout au long de ce court roman pour notre plus grand plaisir.
Si mes souvenirs sont bon, il me semble que ce court roman avait été adapté en film d’animation, que je serais curieuse de découvrir.

En bref : Une histoire complètement loufouque avec des personnages adorables.

Site de l’Auteur (Eng)

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Humour, Butterfly Romans & Nouvelles

Quand le danger rôde (La Communauté du Sud, Tome 1) – Charlaine Harris

true_blood_152775400Aujourd’hui, on enchaîne avec la chronique du premier tome d’une série dont j’ai entendu dire beaucoup de bien.

Résumé
Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l’Amérique profonde. L’arrivée de Bill, ténébreux vampire du XIXè siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d’autant qu’une vague de crime s’abat sur la ville.

Encore des histoires de vampire., mais finalement quand elle sont bien on adore toujours. Nous nous retrouvons plonger dans le quotidien de Sookie, blondinette serveuse pas si normale que cela puisqu’elle a la faculté de lire dans les pensées des gens. Jusqu’au jour où elle rencontrera Bill, le vampire chez qui elle ne peut rien lire. Peu de temps après commenceront des séries de meurtres digne d’un sérial killer visant étrangement les damoiselles qui ont côtoyer des vampires. Mais lorsque la seule famille de la jeune fille est victime à son tour, Sookie est bien décidée à ne pas être la suivante sur sa liste.
Au final, je ressort de ce livre avec un avis un peu mitigé mais qui tend quand même vers du positif. J’ai beaucoup aimé l’histoire en elle-même (ou du moins son début car on sent bien que ce volet sert à planter le décor et que l’affaire n’est que secondaire), les personnages étaient tous intéressant dans leur genre. J’avoue que pour le moment j’apprécie beaucoup Sam, même si il est seulement un personnage secondaire. Je suis également intrigué par le personnage de Eric, sur lequel j’ai envie d’en savoir un petit peu plus (chose qui j’espère se fera dans le prochains volumes). De même, en gros point positif, le style de l’auteur y joue beaucoup, simple et efficace à la fois sans trop surchargé les descriptions ou gâcher les scènes en n’en disant justement pas assez.
en revanche, gros point positif que j’en ressort, c’est l’affaire des meurtres en elle-même. Je me serais attendue à quelque chose de plus basé sur cette dernière. Je trouve qu’elle est reléguée au second plan, loin derrière l’évolution de la relation Sookie/Bill. De ce fait, elle apparaissait de façon assez ponctuelle dans le livre. Quand à sa résolution, je n’en parle même pas car tout est bouclé dans l’ultime chapitre. Un peu dommage en soi.
Pour finir, petit mot sur la série télé, j’avais commencé à me regarder la première saison que j’avais trouvé pas mal bien que plus sombre que le roman en lui-même. Mais dans l’ensemble, j’avais bien aimé et je compte me le ragerder un de cs jour à l’occasion.

En bref : Un premier volet interessant, dommage que l’affaire des meurtres passe en seconde position.

Site de l’Auteur (Eng)

Tome 1 : Quand le danger rôde
Tome 2 : Disparition à Dallas
Tome 3 : Mortel corps à corps
Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport
Tome 5 : La Morsure de la Panthère
Tome 6 : La Reine des Vampires
Tome 7 : La Conspiration
Tome 8 : Pire que la mort
Tome 9 : Bel et bien mort
Tome 10 : Une mort certaine

Saisons (Série TV) : 1 – 2 – 3 – 4 (Prévue pour Juin 2011 aux USA)

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Bit-Lit, Butterfly Romans & Nouvelles

Shi ki, Tome 2 – Ryu Fujisaki & Fuyumi Ono

Manga___Shi_Ki_Tome_252775384Aujourd’hui, on enchaîne avec une chronique d’un manga coup de cœur et plus particulièrement sa suite.

Résumé
En l’espace d’un mois, douze personnes sont décédées au village. Le docteur Ozaki et le bonze Muroi craignent une épidémie. De son côté, Natsuno, dont la jeune Megumi était amoureuse avant de succomber à la maladie, à l’étrange impression que celle-ci continue de l’épier.
Mais si ce n’est pas qu’une impression, que deviennent tous ces morts qui se multiplient ?

Le mystère s’épaissit de plus en plus dans le petit village de Sotoba, où les morts se multiplient de plus en plus dans ce volume. Là où le premier posait les base, ce second tome s’enfonce dans le sombre à vitesse grand V.
Nous faisons également un peu plus connaissance avec la famille Kirishiki dans ce tome et plus particulièrement la fille : Sunako. Victime d’une maladie qui s’aggrave avec la lumière du jour, elle rencontre le bonze Muroi en plein milieu de la nuit. Sous ses aspects de petite fille, elle cache malgré tout un esprit mature donnant lieu à des réflexions philosophiques entre elle et le bonze, auteur dont elle est fan.
Mais là où les choses deviennent vraiment passionnante c’est lorsque Natsuno ressent de plus en plus la présence de Megumi (qui je le rappelle est décédée dans le premier volume). Illusion ou réalité ? Fantôme ou mort vivant ? Telles sont les questions que nous nous posons comme le héros. Mais lorsque elle apparait les yeux complètements noirs, le corps désarticulé tels un spectre et s’en prend au meilleur ami du jeune homme, Natsuno est bien déterminé à trouver ce qu’il se passe ici, pour notre plus grand plaisir.
De son côté, le Dr Ozaki et l’équipe de la clinique essai de découvrir la véritable nature de cette épidémie, si tant est que ça en soit une. J’avoue que la réunion à la clinique m’a énormément fait sourire, car il faut l’avouer, de ce côté là, l’auteur s’est bien documenté. (Cela m’a rappeler certains de mes cours).
Malgré une ambiance devenue plus sombre et plus sérieuse, les choses avancent très peu. En tant que lecteur, les suppositions concernant les évènements commencent à devenir de plus en plus clair pour nous (je ne révèlerait pas dans cette chronique l’élément-clé qui fait que l’on devine tout, mais en cherchant bien, on peut y penser). La couverture, représentant Sunako Kirishiki, retranscrit à elle seule l’ambiance de ce second volet duquel on ressort avec l’envie de connaître la suite…

En Bref : On plonge dans un univers de plus en plus sombre. Le mystère s’épaissit pour tous et le lecteur commence à comprendre les choses bien avant les personnages qui en sont bien loin.

Tomes : 12 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – … [Anime : 22 Episodes]
(Série toujours en cours de parution au Japon)

Poster un commentaire

Classé dans Butterfly Manga/Anime, Butterfly Shônen